Morse - Let the Right One in

Titre original : Låt den rätte komma in

Autre titre : Let the Right One in

Origine : Suède

Année : 2008

Genre : Horreur, fantastique, romance

Note : 9/10

Réalisateur :

 Casting :

Liens : IMDB


Avis :


Oskar est un adolescent fragile et marginal, totalement livré à lui-même et martyrisé par les garçons de sa classe. Pour tromper son ennui, il se réfugie au fond de la cour enneigée de son immeuble et imagine des scènes de vengeance. Quand Eli s'installe avec son père sur le même palier que lui, Oskar trouve enfin quelqu'un avec qui se lier d'amitié. Ne sortant que la nuit et en t-shirt malgré le froid glacial, la jeune fille ne manque pas de l'intriguer... et son arrivée dans cette banlieue de Stockholm coïncide avec une série de morts sanglantes et de disparitions mystérieuses... (synopsis © Allocine)


Le rubik's cube, une technique de drague typiquement suédoise.



Tout simplement mon coup de coeur de l'année 2009 (le film est sorti en salles chez nous en février 2009). Oubliez les Twilight (Chapitre 1 : Erection, Chapitre 2 : Masturbation et Chapitre 3 : Ejaculation... quoi, c'est pas ça les titres ?) et autres films de vampires fashion pour boutonneux attardés.
Dans "Låt den rätte komma in" (titre original du film), rien de tout ça. Les thèmes abordés sont souvent les mêmes (attirance et répulsion, la jeunesse, la marginalisation, le divorce, la soif de sang...) mais le traitement apporté ici est à mille lieues. La relation entre Oskar, cet ado de 12 ans complètement brimé et Eli, cette petite fille vampire qui a "12 ans... depuis longtemps" (d'après ses dires) est plus ambigue qu'elle n'y paraît et d'une réelle profondeur. L'atmosphère se veut tour à tour glaciale et chaleureuse, imprégnée d'un romantisme fluet distillé tout le long du film et brillamment mis en exergue par les musiques mélancoliques de Johan Soderqvist.


Ah ! La beauté des paysages scandinaves... wait, what ?



Ce n'est pas dans la réalisation qu'il faudra chercher toutes les qualités de ce Morse, bien que sur ce point, le film n'ait pas à rougir face à la concurrence, loin de là. Sobre mais parfaitement maîtrisée, contemplative, réaliste et sans effets tape à l'oeil inutiles, la mise en scène puise toute sa force de la puissance émotionnelle et dramatique qui se dégage de l'histoire.
"Låt den rätte komma in" est d'ailleurs adapté du roman éponyme qui a connu un vif succès (tiens, comme Twilight), écrit par John Ajvide Lindqvist (qui a aussi signé le scénario du film).
Mais Morse n'aurait pas eu le même impact sans ces deux jeunes acteurs, dont il faut saluer la performance.


C'est moi ou même couverte de sang, Eli est toujours magnifique ?



Si vous aimez les films fantastiques intelligents et captivants, avec des personnages attachants, les histoires d'amour subtiles (c'est-à-dire sans passages larmoyants ni scènes romantiques mielleuses et gerbantes), ne cherchez plus, vous l'avez trouvé. Morse fait partie de ces films uniques, dont l'histoire vous hantera longtemps après son visionnage.
Comme tout film se distinguant par son originalité et son potentiel, j'ai le regret de vous annoncer qu'un remake US est en cours de tournage. C'est un jour sombre, même pour les vampires.


Après l'omelette norvégienne, voici l'omelette suédoise.
Ah ça, c'est un peu plus relevé...


par ultima le 03 Janvier 2010


Commentaires

par Olaf le 08 Janvier 2010 :


Des histoires de vampires j'en ai vu, par dizaines... mais aucune ne m'aura autant marqué que celle-ci. Let the Right One In est touchant de réalisme, d'une ambiance glaciale (non, pas seulement parce que ça se passe dans les paysages enneigés de Suède) et d'une beauté palpable. La mise en scène contemplative est magnifique, et même s'il n'y a pas une seule scène d'action, on ne voit pas passer ces 2 heures.

Ce qui fait la force de ce film, c'est bien son histoire superbe et dramatique, et son traitement "réaliste" du vampire qui n'est pas affublé de super pouvoirs et ne tue pas par plaisir, mais pour survivre.

Une fois de plus, c'est un pays pas beaucoup représenté dans le milieu du cinéma international qui nous propose un chef d'?uvre. Et bien sûr, au lieu de prendre exemple sur eux... les américains vont encore une fois en faire un remake qui sera, je le sais d'avance, gerbant à souhait.

Note : 9/10


Images :



1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50

51

52

53

54

55

56

57

58







Site optimisé pour Firefox et pas vraiment pour les autres navigateurs.
© 2006-2010 Olaf & ultima, tous droits réservés.
About me

Passez à Firefox ! Passez à Thunderbird ! XHTML 1.1 (à peu près) valide ! CSS valide ! [Valid RSS]