The Restless

Titre original : 중천

Origine : Corée

Année : 2006

Genre : Action, fantastique

Note : 5.5/10

Réalisateur :

 Casting :

Liens : IMDB


Avis :


Dernier survivant des Chuyongdae, des chasseurs de démons, Yi Gwak (Jeong Woo-Sung) est poursuivi par les habitants car sa tête est mise à prix par le roi. En se réfugiant dans un lieu saint, il rêve de Yon-Hwa, sa fiancée qui avait été tuée sous ses yeux il y a longtemps. Il se réveille au paradis du milieu, un lieu où les esprits des morts se reposent pendant 49 jours avant d'être réincarnés. Seul problème, Yi Gwak est encore en vie. Ce lieu paisible est gardé par les Chuneen, des êtres célestes libérés du poids de leurs souvenirs. Un groupe d'esprits rebelles envahit les lieux en décimant les esprits et So-Hwa (Kim Tae-Hee), leader des Chuneen, est sauvée de justesse par Yi Gwak, qui a remarqué sa ressemblance frappante avec son amour perdu Yon-Hwa. So-Hwa détient un objet magique d'une importance capitale dont les rebelles veulent à tout prix s'emparer. Ils ne tardent pas à frapper à nouveau, et Yi Gwak reconnaît ses anciens camarades Chuyongdae...


Non, ce n'est pas Le Seigneur des Anneaux.


Ah ces coréens. Ils peuvent pas s'empêcher de noyer leurs films dans les larmes. Pour des romances ça passe encore, mais quand on a affaire à un wu xia-pian fantastico-mystique...
À grands renforts de sentiments exacerbés, d'amour impossible qui bave de partout et de sacrifice digne des plus grandes tragédies, le réalisateur sort le grand jeu pour qu'on utilise le plus de kleenex possible (dans mon cas, il ne pourra jamais rivaliser avec le X, haha ! Euh... non rien, oubliez). Tentative bien vaine, car l'indigestion est immédiate. Le casting ne fait que confirmer cette impression, les acteurs ressemblent plus à des acteurs de dramas que de films d'action. Jeong Woo-Sung fait ce qu'il peut mais ne paraît pas dans son élement. Kim Tae-Hee m'a paru plus crédible dans son rôle, mais au niveau de l'action c'est pas vraiment ça... C'est dommage car pour le reste, bien que mega (mais alors mega) pompé sur les classiques du genre, The Restless est honnête. Certains plans sont sublimes, et l'utilisation - bien qu'excessive par moments - des images de synthèse donne du crédit à l'ensemble.


Non, ce n'est pas Le Seigneur des Anneaux.


À côté de ça, certaines scènes font plutôt pitié, comme les innombrables champs/contre-champs sur les visages des deux personnages principaux à deux doigts de chialer tout le long du film. Beaucoup d'incohérences également, le comble du foutage de gueule intervenant sur la fin, quand le héros à moitié mort se met à gambader joyeusement affublé de son ancien costume de Chuyongdae qu'il a trouvé on ne sait où, puis trucide une armée entière avec une force "qu'on sait pas d'où qu'elle vient" (remarque c'est pas la première fois)... Ah là là, c'te bande de coréens, je te jure. Je me moque, je me moque mais en attendant et en toute franchise, les coréens sont encore ceux qui s'en sortent le mieux dans ce genre de films ces dernières années. Entre The Restless et The Banquet par exemple, y a pas photo. Oui bon ok, l'un est fantastique, l'autre non. Mais l'un est chiant, l'autre non. Juste un peu trop couvert de miel.


par ultima le 09 Juin 2007


Images :



1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50







Site optimisé pour Firefox et pas vraiment pour les autres navigateurs.
© 2006-2010 Olaf & ultima, tous droits réservés.
About me

Passez à Firefox ! Passez à Thunderbird ! XHTML 1.1 (à peu près) valide ! CSS valide ! [Valid RSS]