Hula Girls

Autre titre : Hula gâru

Origine : Japon

Année : 2006

Genre : Comédie, drame

Note : 7/10

Réalisateur :

 Casting :

Liens : IMDB


Avis :


1965, Jouban, petite ville de campagne se trouve dans une situation critique. La mine de charbon, seule source de revenus s'apprète à fermer ses portes, entraînant le licenciement de 5000 personnes. Pour tenter de relancer l'économie et sauver la ville du destin funeste qui l'attend, Norio Yoshimoto (Ittoku Kishibe) trouve une idée aussi surprenante que lumineuse : se servir des sources d'eau chaude produites par les mines pour créer un mini Hawaï. Il fait appel à une danseuse professionnelle de Hula (la danse traditionnelle Hawaïenne), Madoka Hirayama (Yasuko Matsuyuki). Sanae (Eri Tokunaga), fille de mineur, persuade sa copine Kimiko (Yû Aoi) de rejoindre la troupe de danseuses qui sera l'attraction principale du centre hawaïen. Ils vont se heurter aux moeurs assez conservatrices de l'époque, ainsi qu'à l'incompréhension de tous les gens vivant de la mine. C'est le cas de Kimiko qui, malgré le soutien moral de son frère Yojiro (Etsushi Toyokawa), est mise à la porte par sa mère Chiyo (Junko Fuji)...


Les 4 premières danseuses... Euh attendez, c'est bien une fille la 4e ?


Gros succès public mais aussi critique (le film croulant sous les prix, Yû Aoi en raflant une bonne partie - amplement mérité d'ailleurs), le film a suscité tellement d'enthousiasme qu'il fut présenté par le Japon aux oscars pour la catégorie du meilleur film étranger. Hula Girls est pourtant basé sur des mécanismes maintes fois éculés. Ce qui fait la différence ici ? Définitivement le style et les acteurs.



Lee Sang-Il, japonais d'origine coréenne, en est à son 5e film. L'idée du film a beau paraître farfelue, elle est tirée d'une histoire vraie.
En cela, le réalisateur a accompli un travail excellent pour nous plonger dans l'ambiance et les conditions de vie de l'époque. Malgré son statut de divertissement grand public, on sent une réelle profondeur apportée au film. C'est peut-être l'effet mine (profondeur, mine = humour... non ? Bon ok...). Les personnages sont variés et leurs personnalités travaillées. Même si Lee Sang-Il a tendance à un peu trop plonger son film dans le pathos, l'entreprise sonne juste et authentique. Attention, il s'agit plus d'un film triste avec des passages drôles que d'un film drôle avec des passages tristes. Vous êtes prévenus...
On apprend par ailleurs que le Hula, la danse Hawaïenne, ne se résume pas à bouger son popotin en bikini avec une couronne de fleurs sur la tronche. La danse est régie par des codes très précis, chaque geste porte un sens, donc chaque danse a une signification particulière et un message structuré. Un peu comme le langage des signes, mais en plus agréable à regarder.


"Je te fous l'Hawaï s'il t'Hula mine !" (pardon)


Mais Hula Girls est surtout porté par un casting quatre étoiles. Etsushi Toyokawa que j'ai pu apprécier dans Love Letter accomplit sa tâche sans fausse note, épaulé par l'immense Ittoku Kishibe, autant à l'aise dans les moments tristes que dans les comiques, et l'inimitable Susumu Terajima en parfait yakusa de bas étage. Mais les vedettes du film, indiscutablement, sont les filles. À commencer par leur professeur, magistralement joué par Yasuko Matsuyuki et qui aurait pu voler la vedette au personnage principal du film, s'il n'avait pas été interprété par Yû Aoi. Yû Aoi qui poursuit sa carrière exemplaire avec toujours autant de pertinence dans ses choix et de talent dans ses interprétations. Comme dans Hana & Alice, elle nous éblouit par ses talents de danseuse. Quel déhanché *_* Shakira peut aller se rhabiller. N'oublions pas la jeune Eri Tokunaga, convaincante et très touchante dans le rôle de Sanae, ainsi que Shizuyo Yamazaki, tout aussi émouvante dans le rôle de la maladroite Sayuri à la carrure imposante.


"Vous avez bonne mine !"
"- Fuji va à la mine !" (pardon, non mais vraiment quoi)


Hula Girls n'a rien d'original. Pourtant Hula Girls est original. What ? Why ? Just give it a try !


par ultima le 03 Juin 2007


Images :



1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33







Site optimisé pour Firefox et pas vraiment pour les autres navigateurs.
© 2006-2010 Olaf & ultima, tous droits réservés.
About me

Passez à Firefox ! Passez à Thunderbird ! XHTML 1.1 (à peu près) valide ! CSS valide ! [Valid RSS]