L'Accordeur de Tremblements de Terre

Titre original : The Piano Tuner of Earthquakes

Origine : Angleterre

Année : 2005

Genre : Fantastique

Note : 6/10

Réalisateur :

 Casting :

Liens : IMDB


Avis :


Emporté par une passion dévorante mais non partagée, le Dr Emmanuel Droz, neurologue méphistophélique et inventeur ayant découvert le secret de la résurrection, veut s'unir à jamais à la femme qu'il aime, la belle cantatrice Malvina van Stille. Afin de réaliser son dessein il la tue, l'enlève, puis la maintient dans un état de mort apparente.
Droz engage l'accordeur de pianos Felisberto pour réviser ses instruments, des automates actionnés par les marées qui gouvernent mystérieusement le rythme de la vie dans sa propriété isolée sur les bords de l'océan, la Villa Azucena. Felisberto découvre peu à peu l'intention du docteur : mettre en scène un "opéra diabolique" qui enchaînera la destinée de Malvina. Il se jure secrètement de la sauver, mais se trouve en fait lui-même pris au piège dans l'univers pervers de Droz. (Synopsis © allocine.fr)

L'accordeur de Tremblements de Terre ne peut être décrit par des mots. Ce serait bien trop réducteur et surtout matérialiste. Ce n'est clairement pas un film à la portée de tout le monde, ni destiné au commun des mortels. Ne vous méprenez pas, point d'élitisme malvenu dans mes propos. C'est le genre de films qui ne plaira qu'à un nombre extrêmement restreint d'individus (dont heureusement je fais partie) de par son côté complètement hallucinant, son caractère hautement décalé et son univers onirique à la limite de la schizophrénie. D'une esthétique à couper le souffle, chaque plan est poésie, chaque son est mélodie. C'est une oeuvre d'art vivante d'1h30.
L'histoire reste obscure et hermétique du début à la fin et vous serez bien chanceux si vous arrivez à en comprendre ne serait-ce que le quart. C'est bien volontairement que je place toutes ses mises en garde car seuls les plus persévérants d'entre vous seront à même d'apprécier "L'accordeur de tremblements de terre" à sa juste valeur.


par ultima le 24 Septembre 2006


Commentaires

par Olaf le 25 Octobre 2006 :


Comme l'a si bien dit ultima, "The Piano Tuner Of Earthquakes" ne se décrit pas avec des mots, et c'est bien pourquoi mon commentaire ne sera pas long. Pour moi, ce film est au cinéma ce que la poésie est au roman : aucun réel rapport, si ce n'est le format. Tout ici est poétique, de l'aspect visuel aux paroles (principalement celles du docteur Droz, rarement intelligibles), en passant par les musiques étranges mais magnifiques.
Ceux qui cherchent à regarder un film pour le comprendre peuvent passer leur chemin - lire le synopsis vient de m'en apprendre beaucoup plus sur l'histoire que ce que j'avais saisi du film. C'est plutôt le genre d'oeuvre que l'on regarde tout cerveau éteint, et que l'on apprécie uniquement pour sa beauté. Ce qui est largement suffisant.

Note : 6.5/10


Images :



1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22







Site optimisé pour Firefox et pas vraiment pour les autres navigateurs.
© 2006-2010 Olaf & ultima, tous droits réservés.
About me

Passez à Firefox ! Passez à Thunderbird ! XHTML 1.1 (à peu près) valide ! CSS valide ! [Valid RSS]