Three Extremes

Autre titre : Three, Monster

Origine : Japon,
Hong-Kong,
Corée


Année : 2004

Genre : Horreur

Note : 7/10

Réalisateur :

 Casting :

Liens : IMDB


Avis :


Three Extremes est une nouvelle collaboration sur le thème de l'horreur de trois grands réalisateurs asiatiques, qui fait suite à Three, sorti en 2002 (plus connu sous le nom de "3, histoires de l'au-delà" en France). Cette fois, le Japon (avec "Box" de Takashi Miike), Hong-Kong (avec "Dumplings" de Fruit Chan) et la Corée (avec "Cut" de Park Chan-Wook) sont à l'honneur. Chaque film a une durée approximative de 30/40 minutes, ce qui est plutôt court pour convaincre. Mais le résultat est là.

- Box raconte l'histoire d'une femme faisant constamment le même rêve où elle est enterrée vivante, coincée dans une boîte semblable à celle qu'elle utilisait avec sa soeur quand elles étaient plus jeunes, lors de numéros de contorsionnisme.
Box est le plus envoûtant des trois. Takashi Miike a su apporter la finesse nécessaire à l'histoire (non vous ne rêvez pas, je viens bien d'associer le mot "finesse" à Takashi Miike). Un film dans la pure tradition des films d'horreur/fantastique japonais.


"Je garde un oeil sur toi."


- Dumplings est une histoire de raviolis un peu particuliers préparés par une femme pour le moins mystérieuse, puisqu'ils rendent la jeunesse à ceux qui les consomment. Cependant on ne tarde pas à comprendre les lourds secrets qu'ils renferment.
J'ai trouvé Dumplings un peu en dessous des deux autres, cependant il est servi par des bonnes musiques lui conférant une ambiance assez géniale.

- Cut est un huis-clos bien percutant et sadique, comme Park Chan-Wook nous a habitués avec sa trilogie de la vengeance. Ryu Ji-Ho (Lee Byeong-Heon), réalisateur renommé qui a tout pour lui, le talent, la beauté, la richesse et une belle femme, se retrouve séquestré chez lui par un psychopathe (Lim Won-Hee) qui a joué dans tous ses films en tant que figurant. La femme de Ji-Ho (Kang Hye-Jeong) est également présente, entourée par des dizaines de fils qui la maintiennent en l'air, juste au dessus de son piano. Une petite fille est également présente. La règle est simple, Ji-Ho devra tuer la petite fille sans quoi toutes les cinq minutes un doigt de sa tendre épouse sera coupé...
Peut-être le meilleur des trois, un vrai régal pour qui aime le style de Park Chan-Wook.

Au final, Three Extremes se révèle être une excellente surprise.
À noter pour les amateurs de raviolis que le film Dumplings existe aussi en version longue.

Box : 7/10
Dumplings : 6/10
Cut : 7/10


par ultima le 01 Septembre 2006


Images :



1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39







Site optimisé pour Firefox et pas vraiment pour les autres navigateurs.
© 2006-2010 Olaf & ultima, tous droits réservés.
About me

Passez à Firefox ! Passez à Thunderbird ! XHTML 1.1 (à peu près) valide ! CSS valide ! [Valid RSS]